Qu’est-ce qui me plaît chez l’autre?

Qu’est ce qui me plaît chez l’autre?

Nous avons tous en tête un portrait de la personne que nous souhaiterions rencontrer, que ce soit son apparence physique ou bien sa personnalité. Et lorsque nous rencontrons quelqu’un, nous le « comparons » à ce portrait, cette image que nous avons dans notre tête…

 

Qui cherchons-nous? 

L’image idéale de l’homme ou de la femme que nous cherchons s’est construite peu à peu depuis notre enfance, et est influencée par notre expérience de vie, au travers de nos rencontres. Nous retrouverons chez la personne que nous aimerons des « qualités » qu’avaient notre père, notre mère, nos frères et sœurs. Nous ne faisons pas uniquement référence à des qualités physiques mais aussi à leur personnalité, aux valeurs qu’ils valorisaient au sein de la famille.

Le poids du social est important dans ce que nous trouverons désirable chez l’autre, en fonction de notre histoire, de ce que nous sommes, et du milieu dans lequel nous évoluons. Une famille dans lequel l’idéal intellectuel est important pourra pousser les enfants issus de cette famille à rechercher un partenaire chez qui la dimension intellectuelle est importante.

 

Le fantasme

La confrontation avec l’idéal que nous avons en nous et la personne que nous rencontrons nous amène à faire le deuil de notre idéal. Nous avons fantasmé un homme ou une femme dans notre tête, et comme tout idéal il n’existe pas dans la réalité, nous ne pouvons que tendre vers.

 

Des personnalités qui se complètent

Pour qu’une relation perdure dans le temps, une fois passé l’état de passion, c’est qu’il existe une affinité entre les façons d’être des membres du couple. Chaque couple est singulier et va fonctionner différemment des autres en fonction des individus qui le composent. Il existe des couples très fusionnels, d’autres au contraire très libres etc. Bref, tous les goûts sont dans la nature…

Le portrait de Xavier peut nous aider à mieux comprendre ce qu’il se passe dans un couple. Xavier aime diriger et maîtriser ce qui se passe dans sa vie et autour de lui, il ne laisse rien au hasard, que ce soit dans son appartement ou bien dans sa façon d’organiser sa semaine. Il est en couple avec Marie qui elle a besoin de pouvoir se reposer sur l’autre pour être rassurée sans quoi elle peut vite se sentir perdue. Elle se laisse totalement guider par Xavier.

En reprenant l’histoire de Xavier, il est l’aîné d’une fratrie de trois enfants. Sa mère les a élevé presque seule, le père étant souvent absent. Très tôt, elle s’est beaucoup appuyée sur lui pour faire face au quotidien et lui l’a beaucoup soutenu. Xavier trouve en Marie une femme qui comme l’était sa mère a besoin de lui (pour approfondir le sujet voir l’ouvrage : Couples en psychanalyse (1)).

 

Le théâtre : s’adresse-t-on toujours à la bonne personne? 

Dans chacune de nos relations intimes, nous répétons quelque chose de nos relations du passé. Lorsque Xavier s’adresse à Marie, prends soin d’elle, c’est également le petit garçon du passé qui s’adresse à sa mère et cherche à prendre soin d’elle. Ce qui nous plaît dans les relations du présent, c’est également de pouvoir continuer à satisfaire des relations qui nous procuraient du plaisir par le passé, dans notre enfance, et que nous pouvons continuer à satisfaire dans le présent. Car c’était très gratifiant pour Xavier de jouer ce rôle de protecteur auprès de sa mère, et c’est également cela qu’il cherche à reproduire auprès de Marie.

France Bernard

1- Eric Smadja et all., Couples en psychanalyse, Presses Universitaires de France, 2013

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *